Mission permanente de la France auprès de la Conférence du Désarmement à Genève
fontsizeup fontsizedown

 français  
Accueil » Armes de destruction massive » Biologique » Adhésion du Cameroun à la convention sur l’interdiction des armes (...)

Adhésion du Cameroun à la convention sur l’interdiction des armes biologiques

Déclaration du porte parole du Ministère des Affaires Étrangères au point presse du 30 janvier 2013.

La France se félicite de la décision du gouvernement camerounais d’adhérer à la convention sur l’interdiction des armes biologiques ou à toxines (CIABT). Le 18 janvier 2013, le Cameroun est ainsi devenu le 167ème État partie à cette convention, qui est l’unique instrument juridique à vocation universelle interdisant toute activité liée aux armes biologiques.

Toutes les régions du monde sont potentiellement confrontées à la prolifération biologique. La mobilisation de la communauté internationale toute entière est requise pour lutter contre cette menace. La France espère que l’adhésion du Cameroun constituera un signal fort pour la relance de l’universalisation de la convention.

Il s’agit en effet d’une priorité de la France et de l’Union européenne. A ce jour, dix-sept États n’ont pas signé ce texte, tandis que douze États l’ont signé mais ne l’ont pas encore ratifié. La France continuera à déployer ses efforts diplomatiques pour convaincre les États non parties d’adhérer à la CIABT. La France est prête à fournir une assistance technique aux États qui en exprimeraient le besoin.


publié le 30 janvier 2013

Liens utiles

Facebook Twitter Google+ Storify Youtube Dailymotion Flickr RSS